Qui sommes-nous ?

Un milieu de vie, une grande famille

La Petite Maison de la Miséricorde est un organisme communautaire convivial et valorisant qui offre soutien et ressources aux femmes cheffes de famille monoparentale ainsi qu’à leur(s) enfant(s).

Nous mettons tout en œuvre afin de les amener à s’accomplir et à s’épanouir en tant que mères et en tant que femmes, ainsi qu’à parvenir à développer une vie de famille harmonieuse.

La Petite Maison est perçue par ses participantes comme une grande famille, un milieu d’appartenance accueillant et respectueux de leur réalité.

Approche

Faire avec elles et non pour elles !

Avoir confiance et croire en nos participantes sont notre devise !
Nous croyons fermement que chacune de nos femmes possède des ressources extraordinaires en elle. Notre rôle consiste à les accompagner et à les amener à en prendre conscience ainsi qu’à parvenir à se sentir bien en tant que mère et en tant que femme.

Contact

La petite Maison

Historique

La Petite Maison de la Miséricorde est née du souci des Sœurs de Miséricorde de venir en aide aux femmes cheffe de famille monoparentale, en accord avec les valeurs de leur fondatrice, Rosalie Cadron-Jetté.

La Petite Maison a ouvert ses portes le 1er mars 1977 pour répondre à un besoin primordial à l’époque qu’était l’hébergement. En effet, bien des femmes, enceintes et/ou avec enfant(s), se retrouvaient à la rue seules et rejetées par leur famille.

En 1990, face à l’émergence de maisons d’hébergement pour femmes dans la région métropolitaine, La Petite Maison a choisi de suspendre définitivement l’hébergement et de mettre en place de nouveaux services d’accompagnement aux familles selon leurs besoins. En juin 1995, elle a obtenu le statut officiel d’OBNL et en 2001 la direction a été confiée à une personne laïque.

La petite Maison

Historique

En 2010, La Petite Maison a pris un virage communautaire et la gestion de l’organisme a été confiée à un conseil d’administration élu par les membres. La communauté fondatrice a continué à soutenir l’organisme, dans la mesure de ses capacités, par ses conseils, par son travail bénévole et par son soutien financier. Ce n’est qu’en juin 2018 que les deux dernières sœurs de Miséricorde présentes activement au sein de La Petite Maison se sont retirées physiquement de l’organisme. Notre lien avec les sœurs et notre sentiment d’appartenance à la Famille Internationale de Miséricorde quant à eux demeureront immortels.

Le Centre Rosalie-Cadron-Jetté

Musée des Sœurs de Miséricorde